Monétisation

L’Influence du Processus de Monétarisation sur la Situation des Personnes Bénévoles

On peut constater dans beaucoup de pays qui étaient desservis, traditionnellement, par du travail non-rémunéré, qu’ils passent maintenant de plus en plus à l’état du travail payé. Cela ne vaut pas seulement pour le travail dans la maison et la famille, mais aussi pour la communauté et les clubs et sociétés. En général, on argumente avec le besoin d’une plus grande professionalité ; mais on voit sous ce terme souvent le fait d’un travail payé. Ce courant concerne tous les domaines du travail non-rémunéré et aussi celui du travail bénévole.

Les mesures de développement du travail bénévole, aujourd’hui discutées, ont presque toutes, directement ou indirectement, un aspect monétaire. Même le certificat social envisage comme but une meilleure position dans le travail rémunéré. Les exigences pour une réduction de l’impôt de revenue ainsi qu’une rente pour le travail bénévole sont, sans aucun doute, aussi une mesure monétaire. Même la discussion sur les « Banques de temps » - quasiment une autre sorte de monnaie – ne peut nier son aspect monétaire.

Dans les bureaux directoriaux des grandes Organisations Non-Profit on met, de plus en plus, le doigt sur le fait que le même travail doit être effectué là comme dans un conseil administratif. C’est pourquoi, un dédommagement approprié en argent devrait être payé. Les fonctions honorifiques et bénévoles sont ainsi mises en question par les bureaux de l’Organisation Non-Profit.

Généralement, c’est-à-dire, non seulement dans le domaine des bénévoles, on peut noter un renforcement du processus de monétarisation. Des parties toujours plus grandes de nos rapports vitaux s’ouvrent au marché et deviennent ainsi objets du travail rémunéré. Il semble que ce processus s’est accéléré dans les deux ou trois dernières décénnies  d’une manière extrême.

Questions à poser :

Quelles sont la position et l’estime du travail bénévole dans les différents champs d’activité ? Quels concepts et quels modèles, qui peuvent porter les projets, sont à disposition ? Quelles sont leurs caractéristiques principales ? Par quelles formes d’estime ils se caractérisent ? Quelles gratifications sont appropriées pour les personnes bénévoles ? Où se trouvent les problèmes et les tensions potentielles? Quels développements devraient être envisagés du point de vue des personnes bénévoles et du travail bénévole ?


Questions centrales à l’arrière-plan :

Quelle influence a le processus historique de la monétarisation sur le travail bénévole ? Y a-t-il des mesures de développement au dehors de ce processus, et lesquelles sont susceptibles « à enrichir » l’engagement non-rémunéré au profit de la communauté ?

©1998-2019 ICVolunteers|system mcart|Mis à jour: 2019-11-11 12:58 GMT|Notre politique | |